mercredi 16 septembre 2015

New Victoria, tome 1 - Lia Habel

"New Victoria, Tome 1" de Lia Habel
Titre original : "Dearly, Departed"
Genre : Streampunk, Fantastique, Dystopie
Editions : Castelmore
Nombre de tomes : 2
Nombre de pages : 574
Langue originale : Anglais


Résumé

"2195. Nora Dearly, jeune fille de la haute société de New Victoria, est plus intéressée par l’histoire militaire de son pays que par les bals et les jolies robes. Elle n’imaginait pas que la mort de son père, le docteur Dearly, la projetterait au cœur des conflits qui menacent les frontières du pays… Kidnappée par une faction rebelle, Nora doit combattre ses préjugés pour comprendre leurs motivations. Bram Griswold, un jeune soldat courageux et séduisant, entend bien lui ouvrir les yeux sur la véritable menace qui pèse sur les vivants… comme sur les morts."

Source : Livraddict

Mon avis


"New Victoria" a été pour moi une lecture surprenante puisque je ne m'attendais pas à m'y accrocher à ce point. 

Cette nouvelle époque Victorienne nous plonge dans un climat sombre et effrayant ou zombies affamés dandinent dans les rues à la recherche de chair humaine et boyaux sanglants. Les belles robes, les calèches et ombrelles cohabitent avec écrans plats et nouvelle génération. Bref, cette cité survivante d'une fin de l'humanité nous surprend et nous divertit inévitablement.
En plus d'un décors original et charismatique malgré tout, l'auteur nous confie des personnages attachants, drôles, émouvants et parfois tragi-comiques.

L'humour et l'intelligence du récit font de ce roman une véritable réussite.
Alors que notre héroine Nora est enlevée par des zombies bizarres, le personnage de Pamela nous permet de rester en ville ou l'on voit ce que l'on nous cache souvent dans d'autres romans. J'ai aimé ce côté polyvalent qui manque parfois dans certains livres.

Les zombies n'étant pas ma tasse de thé, c'est eux qui me faisaient hésiter à ouvrir ce roman. Et pourtant c'est en partie eux qui me donnent envie de poursuivre. Ces personnages aux membres décharnés - jamais les mêmes - ont parfois un physique particulièrement cocasse. Ils ont un humour zombifiant qui m'a fait pouffer plus d'une fois. Je les ai en effet adorés et j'avais parfois l'impression de me trouver dans le Black Pearl avec les squelettes de Pirate des Caraibes

L'alternance des personnages permet de nous tenir en haleine de chapitre en chapitre. L'auteur sait jouer avec nos nerfs et interrompre des moments épiques pour poursuivre avec un autre protagoniste. C'est donc une lecture à la fois sans cesse frustrante, mais ou l'on est à chaque fois conquis.

Le final nous laisse bien sûr sur notre faim, mais est d'une autre part assez conclusif. L'auteur a réussi avec habilité à nous donner envie de lire un nouveau tome sans nous interrompre en plein mouvement. Finalement, c'est l'attachement à cette ville, aux personnages, à la plume et à l'histoire qui nous donnent envie de lire le tome suivant.
En effet, je reproche à certains auteurs de nous interrompre en pleine quête et de nous faire acheter le tome 2 pour continuer la lecture à tout prix alors que le livre n'est pas spécialement un chef d'oeuvre. Je trouve que ça trompe la perception, car un livre addictif n'est pas forcément excellent. Si le côté accrocheur est réussi, il manque souvent profondeur ou développement et même également subtilité d'écriture   ... ce qui fait qu'on a vite fait d'oublier le livre!!!
Je ne dis bien sûr pas qu'il s'agit ici d'un chef d'oeuvre, loin de là, mais comme vous pouvez le voir dans ma chronique, il s'agit d'un excellent premier tome qui ne se prend pas trop au sérieux mais qui nous fait frissonner. 

Ma note? 17/20

4 commentaires:

  1. Ce n'est pas mon genre de livres, mais après tout, pourquoi pas :)

    RépondreSupprimer
  2. C'est un livre qui me tente beaucoup, donc je suis contente de voir ton avis positif dessus =)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai beaucoup aimé cette lecture même si j'avoue avoir du mal à savoir pourquoi les personnes le classe en steampunk. Je pense le relire un de ces quatre, maintenant que j'ai une plus grande lecture dans ce domaine! A bientôt.

    RépondreSupprimer
  4. Je suis bien contente que tu aimes :p Du coup tu me donnes envie de le lire. Et @bea285, je pense que c'est parce qu'il est sorti chez Bragelonne pour le mois du cuivre (mais ce n'est que mon avis).

    RépondreSupprimer