mardi 29 novembre 2016

Résilience - Julia M.Tean

Maison d'éditions : Rebelle
Nombre de pages : 147
Genre : Thriller
Langue originale : Français
Prix : 12.90 euros

Résumé

" Pour ses dix-neuf ans, Vincent s’est offert un parricide. Il a tué son bourreau. Mais peut-on vraiment se libérer de l’emprise du Mal ? Peut-on se reconstruire après avoir subi le pire ? Incarcéré, Vincent doit affronter ses démons, apprendre à se connaître et s’accepter… pour atteindre la délivrance, sa résilience."

Sources : Livraddict

Mon avis 

" Résilience : Propriété d'un individu à résister psychiquement aux épreuves de la vie "
 
"L'odeur de brûlé lui donne envie de gerber" ... "Devant lui, la fosse où le corps se consume a des allures de four" ... "C'est un redoutable barbecue salvateur, mettant à l'honneur la couenne de son père".

Ces premiers extraits annoncent d'emblée le style : sûr et percutant.
En très peu de pages, Julia M.Tean dévoile déjà la haute maturité de sa plume, exempte de toute maladresse.
 L'écriture est puissante, cash, dure et parfois crue, mais toujours belle et efficace. La sensibilité de l'auteure se ressent sans qu'elle ait besoin de poétiser. Certains passages peuvent certes choquer (violence, sexe ...), mais ne sont jamais dans la surenchère.
Les personnages sont bouleversants tant ils sont vivants et d'une réelle substance.
J'ai eu peur d'un pathos trop appuyé en lisant les premières descriptions de l'enfance de Vincent, mais au final, Julia M Tean a su démontrer sa finesse en nous illustrant son enfer quotidien sans forcément systématiquement le nommer.

Dans ma vidéo update  je vous avais parlé d'un passage "cliché" qui m'avait fait sourciller. Après réflexion, relecture et mini-discussion avec l'auteure, je note que devant  l'immense noirceur du roman, ce passage apportait malgré tout de l'optimisme et une magie que je n'ai pu saisir. L'un des rares moments ou l'on peut souffler, espérer, devant tant de malheur et souffrance.

Malgré quelques petits clichés, que l'on balaye vite en refermant le livre (le voisin de prison qui justement lui "ressemble", le passage de danse cité plus haut ...), j'ai vécu une lecture intense qui m'a chamboulée dans mon quotidien.

Ce roman nous laisse la gorge nouée, et nous sommes conscient de l'habilité de l'auteure qui a su en si peu de pages nous faire découvrir ce destin terrible et sordide.!! Un beau pari pour une dénonciation de l'homophobie qui ne peut laisser de marbre. En effet, le but de ce roman n'était pas de faire larmoyer dans les chaumières mais bien d'apporter un message auquel on ne peut qu'être sensible. Et même avec tout le talent que j'ai pu déceler chez l'auteure, ce roman n'aurait pas eu autant d'impact s'il avait fait 100 pages de plus. Avec la plume de Julia, ses personnages et les actes dénoncés :  le message est cruellement efficace.

Et vous?  Avez-vous lu ce livre? Qu'en avez-vous pensé?
 

lundi 7 novembre 2016

Lettre à la République des Aubergines - Abbas Khider


Maison d'éditions : Piranha
Date de Sortie : Février 2016
Langue originale : Allemand
Traduction : Justine Coquel
Nombre de Pages : 133
Genre : Contemporain

Résumé

"Bagdad, 1997. Salim, jeune étudiant, est arrêté par la police pour avoir lu des livres interdits lors de soirées entre amis de l’université. Torturé, il parvient à taire le nom des filles qui y participaient, parmi lesquelles se trouvait Samia, sa petite amie. Grâce aux relations de son oncle, un riche industriel bien vu du régime, il est libéré dans l’attente de son procès et parvient à s’enfuir via la Syrie. Comme de nombreux exilés irakiens qui servent de main d’oeuvre bon marché, il trouve refuge à Benghazi, en Libye, où il devient simple ouvrier en bâtiment. Désormais sans nouvelles de ses proches, de ses amis et de Samia, son seul but est de faire parvenir une lettre à sa bien-aimée pour l’assurer de son amour fidèle. Mais, de la Lybie à l’Irak, les dictateurs règnent en maîtres (Kadhafi en Libye, Moubarak en Égypte, Abdallah en Jordanie, Hafez el-Assad en Syrie et Saddam Hussein en Irak) et la censure veille. Faire passer une lettre à travers ses mailles est une entreprise difficile et dangereuse. Fin 1999, Salim découvre l’existence d’un réseau clandestin de courrier qui couvre tout le monde arabe. Sans crainte des représailles dont la destinataire pourrait faire l’objet, il ose enfin envoyer sa déclaration à Samia et la confie, moyennant 200 dollars, à ce réseau semi-mafieux très bien organisé. Abbas Khider invite le lecteur à suivre le parcours chaotique de cette lettre d’amour. Chaque chapitre, très bref, donne la parole à un des intermédiaires qui se trouve en sa possession."

Sources : Livraddict

Mon avis

Cet été, les éditions Piranha m'ont envoyé trois livres à découvrir, afin de venir vous en parler. Je vous les ai présentés dans cette vidéo book haul sur ma chaine youtube. Je remercie encore une fois les éditions pour leur confiance.

Avec sa couverture atypique et son format peu commun, ce livre avait déjà l'apparence d'un petit ovni.

Dans ce  roman, nous suivons le parcours d'une lettre qu'un jeune Irakien réfugié en Libye tente d'envoyer à sa fiancée. Cette lettre va faire un long voyage périlleux, de transporteur en transporteur. C'est chacun d'entre eux que nous allons découvrir au fil des chapitres. Nous rencontrons ainsi Haytham Mursi, un Lybien chauffeur de Taxi, Majed Munir, un égyptien qui dirige une agence de voyage, et bien d'autres protagonistes riches de leurs différences. Nous parcourons donc plusieurs pays et avons ainsi l'occasion d'avoir l'opinion politique précise de chacun ... pour ceux qui en ont!
L'auteur accorde une réelle importance aux différentes voix : que ce soit le "héros" du chapitre, ou les différents interlocuteurs rencontrés au cours du voyage. Il n'hésite pas à conter des anecdotes qui nous font découvrir - si ce n'est comprendre - ce monde qui nous est moins connu. Il réussit de manière convaincante à capturer précisément la personnalité de chacun, à un moment clé de leur parcours.

Certains passages sont émouvants voire poignants, l'on rit également car certaines anecdotes sont empruntes d'un humour simple ou parfois plus ironique selon les circonstances. Le récit est captivant , enrichissant  et éloquent, tout ça renforcé par la traduction habile de Justine Coquel.

Si les personnages sont tous différents, j'ai cependant remarqué que certains se rejoignent dans leur manière d'appréhender le monde. Du coup, comme les noms sont fort semblables, il m'est arrivé d'en confondre certains. C'est pourquoi je vous propose de découvrir le récit en lecture fragmentée, deux chapitres à la fois,  afin d'éviter l'amalgame entre les différentes voix.

Malgré tout, certaines anecdotes, touches d'ironie et subtilités me sont peut-être passées sous le nez car je n'y connais absolument rien sur cette guerre si ce n'est ce qu'on en dit aux infos. Du coup, quelqu'un de plus informé, ou qui serait issu d'un de ces pays, pourrait voir en ce livre encore plus que ce que j'y ai vu.

La lettre dont on parle tout au long du roman nous est dévoilée sur la fin, et je regrette presque de l'avoir lue car elle me semblait bien fade face à toute la profondeur de certains discours. Je m'attendais à quelque chose emprunt d'un lyrisme et d'une poésie accentués par la distance, et j'ai trouvé cette lettre banale... Par celà l'auteur a peut-être voulu nous démontrer que la lettre n'était pas le plus important, mais bien son parcours.

J'ai mis 16/20 à cette lecture car j'ai découvert un roman singulier, authentique et innovant, malgré certaines choses qui ont pu m'échapper.

  Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 1 novembre 2016

Savez-vous vraiment ce qu'il y a dans votre assiette?

Maison d'éditions : Solar
Date de sortie : 2016
Genre : Témoignage

Résumé

"L’agriculture est devenue une industrie alimentaire, produisant de la matière première à bas coût. Fruit d’un an d’enquête à partir de centaines de rapports, d’études, de bilans officiels, et d’interviews (éleveurs, agriculteurs, instituts techniques, vétérinaires, agronomes, généticiens, chercheurs), ce livre reconstitue toute la chaîne de production de nos aliments de base, mettant en lumière la part des intrants chimiques, de leurs résidus, des effets cocktails et leur impact sur notre santé."

Source : Livraddict

Mon avis

J'ai accepté à mes risques et périls de recevoir ce roman via la masse critique Babelio. En effet, s'il me tentait beaucoup, je n'étais pas sûre de savoir comment m'y prendre pour parler d'un livre comme celui-ci. Mais le sujet m'intéressait tellement que je n'ai pu m'empêcher de voter pour lui dans la sélection d'octobre.

Dans ce livre, nous parlons de différents ingrédients clés de notre alimentation, en analysant verbeusement la manière dont ils sont traités.
A chaque présentation d'aliment, nous découvrons un petit historique de son utilisation  sur plusieurs siècles. Ensuite, sont analysés les différents types d'élevages ou cultures, avec un long récit détaillé de méthodes qu'on utilise actuellement. Ainsi le traitement du Blé, de l'Oeuf, porc, lait, saumon, des fruits et légumes, est décortiqué, pour nous dégoûter à vie d'en consommer ... avec heureusement, une alternative plus saine proposée en fin de chapitre.

Dans ce livre, nous en apprenons beaucoup sur la manière dont sont traités les animaux ou dont est cultivé le blé, et recevons une foule d'informations sur les types de pesticides, antibiotiques, gavages et engraissement rapide ...

Nous ressortons de cette lecture avec un sentiment d'écoeurement, ce qui était inévitable avec un tel sujet.
La raison pour laquelle je voulais découvrir ce livre était d'enrichir mon information, puisque je suis bien consciente de la somme astronomique d'ingrédients chimiques qu'on nous fait avaler à notre insu. Je suis déjà dans une démarche ou je fais attention à ma consommation, en choisissant des fruits plutôt bio, en mangeant très peu de viande, et en essayant d'acheter local. Le chapitre sur les animaux n'était pas une grande surprise pour ma part, puisque ce combat me touche au départ beaucoup, mais je pense qu'il pourrait en choquer plus d'un, et ne fut-ce qu'en conscientiser certains. 

Le but de ce livre est très honorable, et j'en invite plusieurs à le consulter, car il peut faire réfléchir les personnes qui sont moins vigilantes, mais je trouve que les nombreux détails techniques, les statistiques, les répétitions n'étaient pas forcément nécessaires.
La vulgarisation n'est pas toujours idéale dans ce type d'ouvrage, car elle donne parfois l'impression de prendre les gens pour des idiots, mais ici elle aurait pu être plus marquée, car certains détails techniques sont difficiles à comprendre.

Pour résumer, j'ai trouvé ce livre intéressant pour des personnes qui veulent un coup de boost et se donner de nouvelles raisons de consommer mieux. Il apporte aussi des détails que l'on ignore pour ceux qui sont déjà dans cette démarche. Mais je trouve qu'il donne beaucoup trop de détails qui ne répondent pas toujours à la question de départ. 

lundi 31 octobre 2016

C'est lundi, que lisez-vous? |36|

Ce que j'ai lu cette semaine?


J'ai découvert ce petit recueil de trois nouvelles de Maupassant La Parure. La nouvelle "Sur l'eau" m'a particulièrement touchée, tant j'ai aimé les descriptions des phénomènes nocturnes aquatiques.
Je ne peux qu'admirer l'habilité de l'auteur à nous faire imaginer des scènes précises avec si peu de mots!


J'ai enfin ouvert les pages de " Les Carnets de Cerise : Le Zoo Pétrifié".
Les dessins sont beaux, épurés et délicats. L'histoire est simple, très naïve et convient à un très jeune public qui saura apprécier la beauté de cet album! Un petit goût de trop peu pour ma part, il ne me reste qu'à découvrir la suite!



Pour clôturer en beauté et ainsi valider le joli challenge "Weekly Book Color Challenge", j'ai dévoré Résiliences de Julia M.Tean. Ce roman ne fait que 139 pages, mais pourtant il est l'un des plus noirs que j'ai pu lire cette année. Sombre, parfois cru et souvent féroce, ce livre est bouleversant tant il m'a serré la gorge. Je développerai prochainement mon avis sur ma chaine youtube et dans une chronique. 




Ce que je lis

Je lis plusieurs choses en ce moment, avec comme lecture de coeur, le premier tome de "ça" de Stephen King, pour lequel je ressens un panel d'émotions.


 Ce que je lirai?

Même si j'ai du mal à me décider parmi ma longue Pile à Lire, je pense à "Le gang des rêves", qui est un livre assez lourd à porter, et conviendra pour la période de "vacances".


 Et vous? Que lisez-vous?

vendredi 21 octobre 2016

Sous la même étoile - Kelley York

Maison d'éditions : PKJ
Date de sortie : 2016
Genre : Jeunesse, romance, drame
Nombre de pages : 286
Langue originale : Anglais
Traducteur : Laurence Richard
Prix : 17.50 euros

Résumé

 "Une fois le lycée terminé, Hunter et sa demi-sœur Ashlin décident de prendre une année sabbatique et d'emménager chez leur père. Là-bas, ils retrouvent Chance, un garçon fantastique avec qui ils passent tous leurs étés depuis l'enfance. Si le jeune homme les a toujours fascinés, Ashlin et Hunter éprouvent bientôt pour lui de tout autres sentiments. Mais ils comprennent aussi que les excentricités de Chance dissimulent une vérité bien plus noire..."

Source : Livraddict

Mon avis  

Cet été, les éditions PKJ ont accepté de m'envoyer ce titre qui me tentait beaucoup, et je les en remercie. 

Comme souvent, auprès de cette maison d'édition, le résumé est aguicheur et promet de belles surprises :  l'idéal pour les jeunes qui découvrent le plaisir de la lecture, ou les gens comme moi qui ont parfois envie de littérature plus simple et accessible, de part une écriture souvent adaptée au public cible. Un article est en cours de rédaction pour vous développer les raisons qui me poussent à me complaire dans la littérature jeunesse, que ce soit sporadiquement, ou par plus longues périodes . Je vous invite à rester connectés pour en avoir toutes les réponses.

Dans ce roman, nous rencontrons trois jeunes protagonistes unis par un lien d'amitié tel que rien ne peut les séparer. Trois personnages attachants qui nous dévoilent leurs sentiments et dilemmes, grâce à une narration alternée entre Ashley et Hunter. Sous leur plume, nous découvrons le personnage de Chance, un jeune homme nonchalant et intrépide qui laisse transparaître toutefois aux yeux du lecteur, une intense fragilité due à un supplice qu'il veut taire.

 C'est ce dernier, surtout, qui nous intrigue tout au long du récit, et c'est avec lui et autour de lui que tout se déroule.
La plume, simple et fluide nous aide à nous embarquer directement dans cette histoire. L'immersion est à son apogée dans ce roman, avec la difficulté à sortir des pages qui la caractérise.

L'émotion est le maître mot de cette lecture. La relation qui se développe entre Hunter et Chance y est pour beaucoup. L'un est raisonnable, terre à terre, parfois naif.  L'autre est tourmenté, intrépide, casse-coup, fugueur. Leur point commun est que tous les deux savent ce qui se passe réellement entre eux, et ont à peine besoin d'en parler.

Les sujets abordés ne sont jamais approfondis ni discutés. Mon avis sur la question est assez ambigu, car le fait de ne pas en parler a été un atout quant à la quantité d'émotions ressenties mais aussi un frein à mon appréciation globale du roman.  L'imagination est titillée et la relation garde une réelle pureté grâce à l'absence de discussion et surtout l'absence de préjugés et haine environnante.
 Je pense que l'auteure a voulu nous partager une histoire ou l'homosexualité est un sujet important mais n'est pas l'essentiel. L'amour a bien plus sa place.
 Comme à la période de l'adolescence, les questions sont de mise, cet ouvrage pourrait apporter du baume au coeur aux lecteurs adolescents ... si l'on passe les aspects plus sombres.

Un mystère est entretenu autour du personnage de Chance. Nos héros se posent des questions sur ses brusques disparitions et ses mensonges. Honnêtement, on comprend très rapidement ce qui se passe, le mystère n'en était pas vraiment un pour ma part. Même si j'ai frissonné pour Chance, j'étais parfois agacée par le manque de discernement et réactions de nos personnages. Le supplice que vit Chance aurait eu mérite à être plus développé ce qui aurait apporté un peu plus de crédibilité au récit. Ce sujet est grave, et qu'il soit esquivé de la sorte m'a empêchée d'en comprendre les ficelles, qui sont parfois plus complexes que ce que l'on croit. Du coup, la toute fin, si singulière soit-elle, a manqué cruellement de plausibilité à mes yeux.
 
Ensuite, et malgré toute l'émotion provoquée par cette relation faite de non-dits et malgré l'immersion totale dans l'histoire, j'ai été déçue par l'évolution du personnage d'Ashley. Son acceptation face à la relation qui s'installe entre son frère et l'homme qu'elle aime enlevait de la crédibilité à l'histoire car ne convenait pas à l'image que l'on a de ce personnage. Bien sûr, on évite ici les potentielles scènes de jalousie souvent pénibles dans le genre, mais du coup le personnage perd de sa substance, et devient fade et ne tient pas la route avec ce qui est anticipé. J'irais même jusqu'à trouver inutile la présence de ce personnage qui n'apporte finalement pas grand chose à l'histoire.

Je note également quelques coquilles.

Pour résumer, il s'agit ici d'un très bon roman destiné à la jeunesse qui a été pour ma part une délicieuse découverte car il aborde le thème de l'homosexualité avec une grande délicatesse. Ma lecture a été rapide mais intense. Quand je n'étais pas dans le roman, j'y pensais constamment et les personnages ont ainsi accompagné mes pensées jusqu'à la fermeture du roman et même après. Ce livre aurait certainement été un coup de coeur s'il n'y avait pas eu les quelques points cités plus haut. 

Et vous? Connaissez-vous ce livre? Qu'en avez-vous pensé?
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 19 octobre 2016

Mes 5 dernières lectures | Octobre 2016



J'ai fait de très jolies découvertes littéraires ces derniers temps dans plusieurs genres différents!
C'est sous format vidéo que je vous parle des cinq livres suivants :

- La sixième corde de Benjamin et Caroline Caro
- Attachement de Rainbow Rowell
- Nymphéas Noirs de Michel Bussi
- Ceci n'est pas qu'une comédie romantique de Julie Grêde
- Au bout du tunnel de Carlos Garcia Miranda

Je vous invite à vous abonner à la chaine ici pour suivre mes prochaines aventures littéraires.
Et vous? Qu'avez-vous lu dernièrement?


mardi 11 octobre 2016

Ceci n'est pas qu'une comédie romantique - Julie Grêde


Maison d'éditions :Jourdan Pixl
Nombre de pages : 259
Genre : devinez ?
Année de publication : Juin 2016
Nationalité : Belge
Nombre de tomes : 1
Prix : 7.90 euros

Résumé

" Lorsque Bébé se réveille en sursaut dans un avion qui atterrit au coeur des montagnes enneigées, elle se demande ce qu’elle est venue faire dans cette galère.
L’explication est en fait très simple : elle s’est fait retourner le cerveau par sa meilleure amie. La voilà coincée pour deux semaines dans un chalet somptueux parmi des amis trop fêtards, le genre à faire couler le champagne à flots. Tout ce qu’elle déteste. Tout ce dont son coeur cabossé n’a pas besoin.
C’est du moins le programme de départ.

Une fois arrivée, Bébé apprend qu’une tempête cloue tous les avions au sol. Qu’elle sera seule dans ce chalet ultra design.
Sauf que...
Sauf que derrière la porte, l’ambiance est plus tamisée que prévu, et bien moins solitaire. Un blond aux yeux verts « bientropbeaupourêtrevrai » lui a préparé des Saint-Jacques et l’attend.

Il est décidé à lui faire avouer tous ses secrets.

Peut-être qu’elle va adorer ça."


Sources : Livraddict

Mon avis 

Je vous en avais parlé dans mon dernier "C'est lundi" : j'ai lu ce roman de Julie Grêde, qui - comme son nom ne l'indique pas ... est une véritable comédie romantique :D

Vous avez envie de lire quelque chose de frais, drôle et attendu? Lisez ce livre!
Vous adorez les comédies romantiques mais n'avez pas envie d'allumer le lecteur dvd?  Lisez ce livre, ça fait le même effet!
Vous avez un coup de blues et avez juste envie de rigoler et passer un bon moment?
Je n'ai qu'une chose à dire : enfilez un vêtement tout doux, une couverture chaude, allumez une bougie réconfortante et quand la tasse de thé est prête, embarquez dans ce roman!

Mais si vous avez en horreur les schémas classiques rencontrés dans ce genre, que vous êtes allergique à toute sensation de déjà-vu et n'aimez que l'inattendu, bien entendu, fuyez!

Pour faire honneur à Julie Grêde, je vais formuler ma critique dans le même système (ou à peu près) qu'elle utilise pour faire les siennes sur son blog.

Ce que j'ai aimé dans ce livre :

- L'humour de l'auteure! Elle sait manier un ton très léger sans aucune maladresse. J'ai retrouvé la même fraîcheur qu'elle avait pu déjà nous dévoiler dans "Superglu".  Je pense que Julie a écrit ce roman avec le sourire au bord des lèvres, et ça se sent tout le long. Je me trompe?
- Les phrases d'introduction de chaque chapitre qui nous mettent directement en bouche (et nous donnent éventuellement envie de revoir les films cités, merci Julie!)
- Le sentiment "feel-good" que l'on a en parcourant ces pages ...
- Le côté très visuel du récit, les pectoraux compris.
- La couverture cocooning (mon côté fifille et youtubeuse beauté ressort)
- Les films mentionnés et chansons écoutées.
- L'écriture de Julie qui, pour une fois dans le genre, n'est pas en reste! (On en parle de ces romances avec une faute par page?)

Ce que j'ai moins aimé :

- Le héros masculin est trop parfait. En effet, que ce soit physiquement ou humainement, ce garçon a certes un passé relativement trouble, mais il s'agit bien du passé. Moi j'aime les hommes imparfaits, qui ont leurs failles (présentes) comme tout le monde. Et du coup je n'ai pas été attirée par ce joli monsieur car il ne m'a pas semblé crédible.
- Le jeu "Action ou vérité" :  je suis d'accord qu'il s'agit ici d'une romance, et du coup les situations communes sont de mise dans ce genre MAIS personnellement, une chose que je ne sais plus voir c'est un jeu "action ou vérité".

Alors oui, les situations sont "too much", déjà-vues, les personnages sont des clichés ambulants et stéréotypés, tout est un concentré de ce qu'on peut voir dans des comédies romantiques. Nous retrouvons le schéma récurrent du genre, qui nous réconforte quand on en a besoin, mais qui nous agace profondément quand on aime pas le genre ou que l'on n'est tout simplement pas dans le "mood".
Mais tout ceci est écrit avec le ton léger et humoristique d'une jeune femme qui sait exactement ce qu'elle nous vend (rien que sa dédicace le prouve), et qui s'en sort à merveille pour nous divertir. Elle sait qu'elle nous offre un beau blond sur un plateau (auquel j'ai malheureusement été hermétique) et pas une tragédie torturée en course pour le prix Goncourt.

Les livres de "genre" (thriller, romance, dystopie...), c'est comme le chocolat, si on en veut pas, faut pas se forcer ... mais à certains moments, c'est juste le pied! Je m'étonne moi-même dans mes vidéos youtube en m'exclamant pour un livre publié chez PKJ ou Robert Laffont "Oui mais c'est un peu trop jeunesse"... ben oui, idiote, c'est fait pour :D
Ce que je veux dire par là, c'est qu'il ne faut pas détruire un livre pour ce qu'il est. Je ne vais pas m'étonner qu'un thriller m'effraye...

Pour résumer : ce roman est un petit compagnon à emporter en cas de blues, qui vous apporte humour et fraîcheur. Je n'ai pas ressenti les frissons aux côtés de JB, mais essayez, il est peut-être fait pour vous!
Un tout grand merci à Julie et aux éditions Jourdan!!

lundi 3 octobre 2016

C'est lundi, que lisez-vous? [35]

Hey!! Cette semaine, j'ai du neuf à vous présenter!

Ce que j'ai lu?

J'ai lu Nymphéas Noirs de Michel Bussi, qui se rapproche dangereusement d'un coup de coeur!! Ce livre contemporain s'apparente plus au policier qu'au thriller (l'intrigue est mise en évidence et les moments stressants sont peu nombreux). L'auteur nous dévoile ici un récit d'une grande maitrise, très intelligemment construit, au cours duquel l'on se pose mille et une questions ...
Même quand on croit avoir toutes les réponses et que l'on se dit "Ben oui, c'est trop évident", on se prend la révélation en pleine face, et on est scotché dans notre fauteuil devant tant de manipulation! Un plus non négligeable :  J'ai adoré les descriptions des peintures et du village de Monet.


J'ai lu ensuite Ceci n'est pas qu'une comédie romantique, qui a été une lecture on ne peut plus rafraîchissante. Ce roman écrit par Julie Grêde (que je serre dans mes bras mentalement), est un condensé de tout ce qu'on aime dans une comédie romantique, avec en bonus des citations qui viennent illustrer habilement chaque chapitre et avec évidemment la plume pleine de peps de Julie.
 Lire un livre (ou voir un film) de ce type, nécessite ... de ne pas avoir d'aprioris sur la romance, et de ne pas être effrayé par les schémas récurrents que l'on rencontre dans ce genre. Pour ma part, la romance est un genre qui me plait sporadiquement, et je pense que le moment n'était tout simplement pas bon pour moi puisque tout ce qui me plaît habituellement dans une comédie romantique, m'a agacée tout au long de ma lecture! Je vous conseille donc ce livre en cas de blues, ou si vous êtes un(e) éternel(le) romantique qui n'a pas peur des clichés et stéréotypes ... et que vous aimez Dirty dancing :) 


Ce que je lis?

Je découvre avidement Miss Peregrine's home for peculiar children de Ramson Riggs en version originale
Pour le moment, je suis véritablement sous le charme. Peut-être est-ce la Vo qui m'aide à accrocher à ce récit si mystérieux et très réaliste, compte tenu des événements.


Ce que je lirai? 

Certainement "Au bout du tunnel" qui est la lecture commune organisée tout le long du mois d'octobre sur ce groupe!! Je vous invite d'ailleurs à vous y inscrire pour tous les mois, lire ensemble quelque chose de différent ... sur un thème différent.
Et vous? Que lisez-vous? Connaissez-vous ces livres?

mardi 13 septembre 2016

La sixième corde - Benjamin et Caroline Karo


Auteurs : Benjamin et Caroline Karo
Nombre de pages : 358
Style : Contemporain, humoristique
Editions : Autoédité

Résumé

"Certains matins, la vie vous laisse sacrément seul. Seul devant vos choix, avec vos doutes, face à l'avenir et, parfois pire, confrontés à votre histoire. Qu’avais-je décidé cette nuit-là ? Difficile de le dire…, mais je savais que j’avais une semaine pour évacuer douze années de mon passé, une semaine à vivre sans modération, une semaine pour préparer mon futur avec Emma. L’heure était venue de faire une valise, pleine de mes trois meilleurs amis, de Doliprane et de la bande originale du plus capital des road trips de ma vie."

Sources : Livraddict 

Mon avis

 Tout d'abord je voudrais remercier Benjamin Karo qui m'a envoyé son texte et avec qui il était agréable de discuter.
 J'ai abordé ce roman quasiment à l'aveugle  : en effet, entre le moment ou j'ai accepté de le recevoir après avoir lu son résumé ... et le moment ou je l'ai lu , j'avais déjà oublié de quoi ça parlait (oui, je l'admets, durant ces vacances, j'ai pris mon temps).
 Aussi je suis rentrée dans cette histoire sans trop savoir ou je mettais les pieds.

La première chose que j'aimerais souligner, c'est une très jolie plume, qui pour certains pourrait sembler étrange ou maniérée, mais avec laquelle j'ai personnellement été en phase tout le long du roman. J'ai aimé le paradoxe entre cette écriture parfois onirique et ces dialogues masculins qui - il faut le dire - étaient souvent crus. Lors des détails érotiques, les auteurs ont su jouer de sensualité pour nous apporter de jolis passages. Du coup, la vulgarité des répliques masculines ne m'a pas dérangée car elle apportait un côté réaliste (suis-je odieuse?), pour un cocktail contrastant et coloré.

L'histoire est originale ... et même si personnellement je n'ai pas trop ressenti l'importance et l'utilité de la mission d'Arnaud (pour moi, le passé est le passé) j'ai été séduite par l'attrait atypique du point de vue masculin et de ces péripéties pleines d'humour.
Le ton est léger, mais laisse transparaître à gauche, à droite des petits messages (surtout à la fin). L'humour m'a plu, et même si je n'ai pas explosé de rire, j'ai passé une agréable lecture qui n'a été gâchée que par quelques points rectifiables.
Je note aussi le rapport à la musique qui m'a forcément plu étant donné ma formation de musicienne.

Ceci-dit, j'aimerais parler de quelques petites choses qui m'ont parues importantes de souligner.

La première chose, et celle-ci est plutôt personnelle, mais je n'ai pas du tout aimé notre héros Arnaud. Je ne me suis pas du tout sentie en phase avec ce garçon que j'ai trouvé faible et mollasson. Les autres personnages ne sont pas follement approfondis (peut-être par la suite?) ce qui fait que je ne me suis attachée à aucun d'entre eux. (J'ai juste ressenti beaucoup d'empathie pour le personnage d'Eni).
Dans ce roman nous voyageons dans une sorte de road trip ou les hommes partent dans des aventures déjantées et passent du temps à dépenser l'argent de Vincent, à batifoler et guindailler... c'était hilarant pour un premier tome, mais j'espère juste que la suite sera plus sérieuse, pour apprendre à aimer un peu plus ces personnages très différents les uns des autres. 

La fin  nous montre encore une fois la faiblesse d'Arnaud, mais elle apporte aussi quelques réponses quant au côté farfelu de la "mission" de notre héros.

Un 15/20 pour cette lecture pleine de surprises!

lundi 22 août 2016

C'est lundi, que lisez-vous? [34]

Enfin un "C'est lundi" ou j'ai moult choses à vous raconter.
La semaine a été ultra riche en lecture, et pour une fois, le challenge dans lequel je me suis lancée me pousse à m'empiffrer de prose en tout genre. Peut-être est-ce du au fait que ce challenge est lié à Harry Potter et que j'aimerais le clôturer avec ma (15ème) relecture de Harry Potter 1!??

Ce que j'ai lu

J'ai terminé le roman "Sous la même étoile" de Kelley York qui m'a apporté un paquet d'émotions. Pas un coup de coeur, mais une lecture que je conseille aux  jeunes puisqu'il aborde avec beaucoup de justesse plusieurs thèmes actuels. Certes, des sujets de toujours, mais qui à notre époque sont particulièrement sensibles.


J'ai ensuite littéralement dévoré en une après-midi le roman de Barbara Abel "Derrière la haine"! Un thriller ou chaque détail et situation anodine a son importance, un roman qui nous prend aux tripes, un bouquin qui nous fait bouffer les pages jusqu'à nous faire oublier de manger.
Il y a évidemment une grosse révélation sur la fin ... qui a été plus que prévisible pour ma part. Heureusement, la fin atypique m'a réconciliée avec la chute et m'a fait me jeter sur le site de la fnac pour commander le tome qui suit!

Et ce jour là, ma frénésie de lecture ne s'est pas arrêtée là puisque j'ai enfin fait mes retrouvailles avec les personnages de "Quand souffle le vent du nord", de Daniel Glattauer. Cette relecture m'a permis d'apprécier à nouveau l'humour de l'auteur ainsi que sa plume délicate et langue acérée.
Et j'ai satisfait mon côté romantique et fleur bleue, en resurvolant le tome 2, "La septième vague". La somme des deux livres peut un peu donner l'impression de tourner en rond, c'est pourquoi j'ai préféré dévorer mes passages préférés pour enfin passer à autre chose.

Ensuite - un autre jour je vous rassure - j'ai lu "Les gens heureux lisent et boivent du café" d'Agnès Martin-Lugand. Cette lecture prenante et touchante m'a surprise, car même si j'étais vraiment attachée à l'héroine et à son histoire bouleversante, j'ai été désarçonnée de me retrouver dans un livre ou situations archi-carricaturales, clichés et  stéréotypes se mélangeaient pour former une quasi chick-lit!!  ... Une bonne lecture, mais qui aurait pu se passer de certains éléments romantiques prévisibles : Oui, une femme peut se reconstruire autrement que forcément grâce à une histoire d'amour.
Heureusement, la fin m'a agréablement surprise grâce à un juste retour à la vie "normale", plus plausible selon moi.

J'ai ensuite lu "Chateaux Bordeaux", tome 1, cette bande dessinée qui parle de vignoble français et qui nous fait découvrir le monde méconnu de l'entreprise oenolique.

Ce que je lis

Je découvre la saga "Gardiens des cités perdues" de Shannon Messenger.
Si au début j'avais été déstabilisée par la vitesse que prennent les événements (pas assez d'entrée en matière ni assez de  temps dans le monde des humains à mon goût ), je suis de plus en plus accrochée à ce monde étonnant, qui n'a rien à envier à ses contemporains fantastiques!!


Ce que je lirai 

On verra :)
Et vous? Que lisez-vous?



samedi 20 août 2016

Amy Harmon - La loi du coeur


Maison d'éditions : Robert Laffont
Nombre de pages : 432
Nombre de tomes : One-shot
Date de sortie : 2 juin 2016
Langue originale : anglais
Traductrice : Frédérique Le Boucher
Genre : Romance, Jeunesse, Young-adult

Résumé

"Je vous raconte. Il a été retrouvé dans un panier de linge sale au Lavomatic, emmailloté dans une serviette, âgé de quelques heures à peine et déjà à l'article de la mort. Au journal de vingt heures à la télé, ils l'ont appelé Bébé Moïse, ce nourrisson abandonné dans un panier, né d'une mère accro au crack et voué à toutes sortes de problèmes.
Tout cela s'est passé avant que je naisse, et le temps que je rencontre Moïse et que ma mère me conte son histoire, celle-ci était déjà de notoriété publique et personne ne voulait avoir quoi que ce soit à voir avec lui. Les gens adorent les bébés, même ceux qui sont malades, même les « bébés crack ». Mais les bébés grandissent, ils deviennent des enfants qui à leur tour deviennent adolescents. Et personne ne veut d'un ado amoché par la vie.
Et Moïse était amoché. Moïse était une loi à lui tout seul. Mais il était aussi étrange, et exotique, et tellement beau. D'être avec lui allait changer ma vie plus que j'aurais jamais pu l'imaginer. J'aurais peut-être dû rester à l'écart. J'aurais peut-être dû écouter les conseils. Ma mère m'avait prévenue. Moïse lui-même m'avait prévenue. Mais je suis restée près de lui..."


Sources : Livraddict

Mon avis

Ma première rencontre avec l'auteure Amy Harmon  avait laissé un très joli souvenir dans ma mémoire, grâce à son roman "Nos faces cachées". J'avais même prêté ce roman à ma petite maman, qui comme moi, lui a trouvé un charme irrésistible.
C'est pourquoi je me suis adressée aux éditions Robert Laffont pour leur demander cette sortie en service presse. Ils ont accepté et c'est avec joie que, désormais, je peux admirer ce merveilleux livre-objet dans ma bibliothèque.

Amy Harmon n'a à nouveau pas fait les choses à moitié ... j'ai été embarquée dans une histoire qui m'a retournée, malmenée, bercée et réconfortée. Toutes ces émotions dans un seul roman, il fallait que je vous en parle!

Parlons d'abord de l'histoire tout en préservant ses secrets.
Il s'agit d'une histoire d'amour magnifique qui se déroule sur plusieurs années. L'auteure avait déjà choisi de construire "Nos Faces Cachées" sur un long laps de temps, et c'est une des choses qui avaient rendues la lecture particulière et qui avaient renforcé mon attachement aux personnages. Elle réitère cette fois-ci, ce qui confirme mon impression positive sur ce procédé. Nous voyons les protagonistes évoluer, l'on peut avoir un regard global sur leur personnalité et voir se développer leurs sentiments.
Georgie, notre héroine est un personnage qui n'a pas froid aux yeux et qui dès sa première rencontre avec Moise, sait qu'elle ne veut que lui. Ce dernier, est un jeune homme qui a été salement malmené par la vie. Abandonné par sa mère junkie alors qu'il n'était qu'un bébé, il grandit ballotté de famille en famille et se voit forcé à se créer une carapace qui lui permet à peine d'ignorer les mots blessants et les nombreux rejets qu'il subit. Je n'en dis pas plus, je vous laisse le plaisir de découvrir ce récit par vous-même.

Ce livre est destiné à la jeunesse, et comme souvent dans la Collection R de Robert Laffont, les caractères sont grands, le langage est simple et fluide. Pourtant, cela n'empêche pas l'auteure de nous fournir de très beaux passages poétiques ou les couleurs sont décrites et transformées en mots magiques.
 Captivant, le récit est étoffé par de jolis dialogues qui sont teintés d'originalité : tantôt grâce à un patois familier pour Georgie, tantôt par d'autres excentricités de langage.

A tout ça, se rajoute un aspect surnaturel qui, s'il peut dérouter en premier lieu, va par la suite nous montrer beaucoup de choses et nous émouvoir inévitablement.

Ceci-dit, il y eu quelques points négatifs qui sont venus noircir ma lecture. Je pense immédiatement à cet aspect policier qui est véritablement raté. Dès le début, l'on devine tout. Je trouve que cette histoire d'enlèvements n'avait vraiment pas sa place dans l'histoire, et ne vient certainement pas la servir ... bien au contraire.... J'ai même l'impression que l'auteure a rajouté cette enquête pour renforcer le besoin de Moise de protéger Georgie.
Je note également quelques longueurs sur la fin.

Pour résumer, ce livre m'a apporté tout un lot d'émotions, et s'il n'y avait pas eu ces quelques longueurs et ce côté policier complètement loupé, ça aurait été un énorme coup de coeur.
Ma note ? 17/20
Et vous? Avez-vous lu "La loi du coeur"?

lundi 15 août 2016

C'est lundi, que lisez-vous [33]

Bonjour!
Je vous retrouve pour un nouveau "C'est lundi, que lisez-vous". Ce rendez-vous littéraire m'a toujours tenu à coeur, mais je ne tiens pas forcément à relater mes lectures chaque semaine. C'est pourquoi vous ne voyez cette catégorie que de manière spontanée et périodique sur ce blog.

Vous allez vite comprendre pourquoi ce lundi-ci me semblait important!!

Ce que j'ai lu?

J'ai lu "Travail soigné" de l'auteur Pierre Lemaître. Un policier dont le rythme lent pourrait déstabiliser et décourager, mais qui grâce à la plume de l'auteur, aux descriptions fouillées des personnages et une fin haletante, devient une très bonne lecture!!



Ensuite j'ai lu ... "Harry Potter and the Cursed Child" que j'ai dévoré en quelques heures.
Harry Potter est vraiment sacré pour moi, et comme pour toutes les personnes qui ont grandi avec cette saga, je ne peux pas être très objective.
Pourtant ... je ressors de ma lecture légèrement frustrée... Pourquoi?
Même si j'ai retrouvé par moment les frissons lors de certaines retrouvailles avec mes personnages, j'ai eu parfois l'impression de lire une véritable fanfiction tant certaines action me semblent abracadabrantes (par rapport au reste d' Harry Potter) et tant certains personnages sont infidèles à eux-mêmes.
J'ai senti l'odeur de l'argent là derrière ... et j'ai eu la désagréable impression d'avoir été flouée! J'ai la sensation et qu'on a un peu trop misé sur la nostalgie des fans plutôt que sur une crédibilité et une qualité de scénario.
Il fallait que je le lise, et j'aimerais vraiment voir la pièce de théatre (qui a l'air savoureuse) et même le lire en VF... mais s'il n'avait jamais été écrit, ça n'aurait pas été plus mal.
Il y a tellement d'actions et de mouvements que l'auteur pourrait en écrire deux romans !!

 Ce que je lis?

J'ai repris ma lecture de "Sous la même étoile" de Kelley York. Un livre qui - pour le moment - est fidèle à sa maison d'édition : prenant, facile à lire, jeunesse mais qui promet de vives émotions.

Ce que je lirai?

Si vous avez vu ma dernière vidéo, vous savez que je participe au challenge des 4 maisons consacré à Harry Potter. Ma prochaine lecture sera sûrement "Derrière la haine" de Barbara Abel!

Et vous? Que lisez-vous?

jeudi 14 juillet 2016

Movie Star, tome 1 - Alex Cartier

Maison d'éditions : Belfond
Nombre de pages : 522
Style : romance érotique
Nombre de tomes : 3

Résumé

"A votre tour de faire la une des magazines en compagnie d'une star !

Ophélie est une jeune attachée de presse de cinéma. Elle vit à Paris avec son chat (Roméo), son poisson rouge (Juliette), son petit copain (un mec vraiment bien), ses parents (adorables), sa meilleure amie (complètement nympho) et son fantasme érotique de toujours : Michael Brown, un des acteurs les plus bankable et les plus sexy d'Hollywood. Jusque-là rien de très indécent. Jusqu'au jour où son patron envoie Ophélie à Deauville pour son premier festival et qu'elle tombe nez à nez avec Michael dans le hall de l'Hôtel Royal... C'est le début d'une histoire d'amour dangereuse autant que torride où Ophélie devient la girl next door au bras d''une des stars les plus sexy au monde."

Source : Livraddict

Mon avis

Je serais passée à côté de ce livre si la maison d'édition Belfond ne me l'avait pas gentiment proposé en échange d'une critique. Après lecture du résumé et découverte des avis dithyrambiques sur Livraddict, j'ai accepté sans hésiter et me suis lancée dans la lecture de ce roman.

Ce roman est classé dans le style de la Chick-lit, mais je le qualifierais plutôt de romance, voire romance érotique, au vu des nombreux détails sexuels contenus dans cet ouvrage.
Je me suis lancée dans cette histoire en m'attendant à quelque chose de léger et distrayant, quelque chose de romantique qui me ferait éventuellement frissonner.
Je ressors de ma lecture légèrement écoeurée, déstabilisée et surtout déçue, je vous l'avoue.

C'est un roman qui se lit très rapidement, les pages se tournent sans que l'on ne s'en rende compte. C'est un de ses points forts, qui prouve que l'auteur a compris comment rendre addict son public cible.

Dès le départ, j'ai été perturbée par un ton ultra-familier, avec des dialogues qui ne volent souvent pas très haut, et des répliques tout sauf naturelles. L'humour du roman ne m'a au début pas franchement emballée puisque je trouvais les feintes parfois forcées. Ce n'est qu'au milieu de ma lecture que je me suis véritablement adaptée au style, et que j'ai pu me surprendre à sourire. Question d'habitude j'imagine...

Ce qui m'a le plus dérangée dans ce récit, c'est cette héroine complètement décérébrée dont l'unique préoccupation est de trouver le grand amour. Elle ne se limite qu'à ça et on ne sait absolument rien d'autre à son propos. Dans ce livre et à toute page, on ne parle que de sexe, de baisers goulus, d'expériences torrides, de coups d'un soir ratés. Les discussions entre copines en sont l'exemple le plus parlant.
Si certains passages avec le personnage Christophe  m'ont attendrie, voire limite émoustillée on ne peut pas en dire autant du reste du roman. Peut-être suis-je trop pudique ou petite nature, mais j'ai été plutôt écoeurée par l'apanage du membre et les expressions parfois employées. L'auteur en arrive tout de même à décrire la texture du sperme!! Bien sûr c'est le jeu, je me rends compte que c'est tout à fait volontaire de la part de l'auteur, mais personnellement ça n'a rien apporté à ma lecture, bien au contraire.

Là ou je suis restée bouche bée, c'est en lisant la deuxième partie du roman : Les événements prennent une tournure que je n'ai pu décrire qu'en un "WTF", (en accord avec le ton du livre),
En effet, on s'échange de couple, on badine avec la star de cinéma, on se culbute de toute part avec tromperies, jacassements et quasi plans à quatre. Bref, cette deuxième partie a été de trop pour moi.
Peut-être suis-je trop romantique, trop fleur bleue, trop fidèle et fermée d'esprit, mais cette deuxième partie m'a laissé la sensation d'avoir vécu une mauvaise expérience.
En outre, la fameuse star de cinéma devant laquelle bave notre héroine, n'a d'après moi AUCUN charisme.

J'ai vraiment beaucoup de mal à comprendre l'engouement sur livraddict et ces excellentes notes., J'ai l'impression d'avoir lu un autre livre.
Je suis surtout déçue car j'ai lu plusieurs livres des éditions Belfond qui m'ont vraiment plus.
Un conseil? Vous êtes follement romantique? Ne le lisez pas! Pour les autres, je vous conseille de vous faire votre propre avis.

dimanche 3 juillet 2016

Concours pour les 1000 abonnés sur la chaine youtube!

En bonne fille sadique et conspiratrice que je suis, je vous avais fait miroiter des semaines durant, une surprise ... pas si surprenante que ça!!  
Oui!! Il est  enfin là le concours!! (il était temps, nous avons largement dépassé les 1000 abonnés).


  Comme les concours ne sont plus acceptés sur youtube, je vous invite à participer en commentaire sous cet article!!
Si vous me suivez sur la chaine, vous savez peut-être qu'en plus d'être booktubeuse, je suis une youtubeuse au naturel qui parle de beauté sur la même chaine :D J'assume parfaitement ma chaine youtube schizophrène et vous invite à participer pour les lots beauté ICI.




Pour les plus paresseux d'entre vous (et les plus distraits :D) je vous répète les conditions de participation :

- être abonné à la chaine
- résider en Europe

Comment?
- Me donner votre choix de livre (vous pouvez participer pour les trois)
- Me donner un moyen de vous contacter (mail, compte facebook, instagram, twitter...)
- Me dire quelles sont les vidéos que vous aimeriez voir apparaître sur la chaine (en ce qui concerne la lecture, bien sûr)

Les résultats?? Dans un mois je vous contacterai personnellement!!

BONNE CHANCE!!!!!!!

dimanche 26 juin 2016

Les aventures improbables de Julie Dumont - Cassandra O'Donnell

Maison d'édition : Pygmalion
Date de sortie : Mars 2016
Prix : 16 euros
Nombre de pages : 364
Genre : Contemporain, humour

 Résumé

" Julie Dumont, parisienne, est célibataire. En chemin pour le mariage de ses parents en Normandie, elle est témoin d'une étrange scène : un homme est jeté d'une voiture et s'enfuit. En conduisant cet inconnu à l'hôpital, elle comprend qu'il s'agit d'un journaliste qui enquête sur un meurtre."

Source : Livraddict

Mon avis

 Tout d'abord, j'aimerais remercier la maison d'éditions Pygmalion pour sa confiance et l'envoi de ce livre.

"Improbable" est bien le mot qui décrit le plus justement ce roman!!
Cassandra O'Donnell nous a offert ici un mélange savoureux d'humour, légèreté, amour et suspense. Nous sommes entraînés dans de folles aventures ou les personnages nous en font voir de toutes les couleurs.

 L'énorme point positif de ce roman est bien le ton. L'humour est au rendez-vous dès la première page, et certes, si je n'ai pas éclaté de rire, j'ai pris énormément de plaisir à suivre les folles pérégrinations de Julie. Certains dialogues au sein de la famille sont délectables. Je retiens des joutes verbales exquises entre mère et fille, avec le grain de sel du grand-père pour couronner le tout.
  Outre le style très léger et les descriptions bidonnantes, ce qui apporte le plus de piment à ce récit ce sont les personnages. Ce qui m'amène au deuxième énorme point positif.

Cassandra O'Donnell nous partage ici un cocktail de personnages hauts en couleurs, tous aussi improbables et loufoques les uns que les autres, certains allant jusqu'à l'archétype. Si leurs caractères sont fort exagérés, nous pouvons retrouver une authenticité en chacun d'entre eux.
Julie, notre héroine à l'humour piquant, grande gourmande d'aventures et de bonne chère ne se laisse pas marcher sur les pieds et se sort toujours des pires situations avec le sourire. La singularité de ce personnage nous vient de son côté très humain et réaliste qui contraste totalement avec le côté improbable de tout ce qui lui arrive.
Ensuite il y a Michael, le beau gosse qui la suit, la protège et la seconde dans toutes ses aventures, alors qu'on ne lui a rien demandé (il a pas une vie, lui?). Il est fort et secourable, soit le gendre rêvé. Bref, il ressemble bel et bien à l'homme parfait.

Et puis il y a Ben, mon préféré, un ténébreux jeune homme séducteur qui nous attire irrémédiablement malgré un penchant agaçant pour l'imprudence et les remarques libidineuses.

Ensuite il y a la mère, un personnage qu'on aime détester par son impertinence insupportable et sa maladresse plus qu'exagérée.
Le grand-père, un viel homme lubrique qui aime caresser popotins et profiter de la vie dans tous les sens du terme
La liste se poursuit ainsi avec le père et des rencontre plus fugaces de personnages que l'on retient facilement grâce au talent de l'auteure.

Parlons de l'enquête en elle-même : Grands amateurs d'investigations criminelles tortueuses et torturées, ce livre ne sera pas pour vous. En effet, si Cassandra O'Donnell s'en sort très bien pour ficeler une enquête convenable, il y a de nombreuses choses assez prévisibles dans le dénouement. Ce point là ne m'a certainement pas contrariée puisque si je veux lire une enquête haletante, je vais me tourner vers mon auteur favori qui porte le doux nom de Franck Thilliez. Mais je tenais quand même à vous avertir.

Par contre, s'il y a une faiblesse que je dois signaler, c'est bien la présence de nombreuses coquilles. Des erreurs à gauche, des fautes de syntaxe à droite qui me donnent l'impression d'une mauvaise relecture. Je trouve ça tellement dommage car l'auteure a tout sauf une mauvaise plume, mais je suis quelqu'un de terriblement difficile à ce sujet, et plusieurs fois j'ai soupiré et grincé des dents. C'est toujours délicat de parler de ce genre de choses alors que moi-même, critiquant des romans, j'ai tout sauf une excellente orthographe. Mais quand j'achète un roman (même si ici j'ai pu le recevoir grâce à la maison d'éditions), j'aime avoir quelque chose d'irréprochable, au vu des prix actuels des livres sur le marché. Ceci-dit, il est possible que le roman reçu soit une épreuve non corrigée, auquel cas, les erreurs sont bien sûr pardonnées.

Pour résumer, cette lecture fut un réel plaisir!! Je me suis délectée des dialogues et des situations abracadabrantes. Malgré les petits couacs, j'ai passé un moment plus qu'agréable avec Julie et sa famille extravagante.

Et vous? l'avez-vous lu? Qu'en avez-vous pensé?

lundi 30 mai 2016

[FAQ] Ouverture Foire aux questions!





Hello!!

Il y a plusieurs semaines, j'ai lancé sur youtube une vidéo "Foire aux questions", qui vous permettait de poser sous la vidéo toutes les questions qui vous passent par la tête!!
Je vous la partage sur le blog - si vous ne l'avez pas encore vue - ainsi vous pourrez encore pendant deux semaines poser les questions que vous voulez que ce soit en commentaire sous l'article ou directement sur youtube!
Vous ne savez pas quoi lire? Vous voulez en connaître un peu plus sur mes goûts littéraires? Vous êtes en panne de lecture? Vous avez des questions plus personnelles? Ou en rapport avec la beauté au naturel?
C'est le moment de poser vos questions :)

Je vous souhaite à tous de passer une très bonne semaine!!

Cet article est dupliqué sur le blog beauté.

vendredi 13 mai 2016

Nil - Lynne Matson

Hello les lecteurs!! Aujourd'hui je vous retrouve sur le blog avec la chronique d'un livre jeunesse qui m'intriguait beaucoup juste avant sa sortie!! Internet est enfin de retour chez moi et je peux recommencer à vous partager mes avis sur mes différentes lecture :) Ouf!!

Maison d'éditions : PKJ
Genre : Science-fiction, jeunesse, romance...
Nombre de pages : 456
Nombre de tomes : 2 (actuellement)
Langue originale : (anglais)
Traducteur : Guillaume François
Prix : 20,40 euros

Résumé

"Charley se réveille sur une île somptueuse qui n’est sur aucune carte. Seule, perdue, elle survit tant bien que mal jusqu’à ce qu’elle rencontre Thad, le leader d’un clan regroupant les seuls humains présents sur l’île de Nil. Charley va vite comprendre que quitter cet enfer paradisiaque sera plus difficile qu’elle ne le pensait : la seule issue, ce sont les rares portes qui apparaissent au hasard sur l’île… Il n’y en a qu’une par jour, et une seule personne peut l’emprunter. Pire encore : on n’a qu’un an pour s’échapper. Sinon, on meurt. Le compte à rebours a déjà commencé…"

Source : Livraddict

Mon avis 

Avant de commencer cette chronique, je tiens à remercier les éditions PKJ pour l'envoi de ce livre et pour leur confiance.

Comme je vous le disais plus haut, en lisant le résumé de "Nil", ma curiosité pour ce roman était à son comble. Le speech me rappelait "Lost" pour le côté "survivants sur une île" avec un mélange d' Hunger Games (particulièrement pour le tome 2).

Le premier point positif de ce roman est le côté complètement immersif de l'histoire. Directement, sans grande entrée en matière, nous embarquons avec Charley dans des aventures qui nous font tourner les pages à vitesse grand V (encore une fois, ce fut une lecture nocturne). L'auteure a le don de nous faire nous poser moult questions et de stimuler notre imagination.
Le deuxième élément positif, c'est bien évidemment l'histoire et la situation initiale qui encore une fois poussent au questionnement sur une éventuelle issue dystopique.

Le style est extrêmement simple mais pour une fois je n'ai pas tiqué sur la plume du traducteur : ce sont des ados qui s'expriment, le style est donc inévitablement basique et donc tout à fait approprié.

Par contre je suis obligée de remarquer quelques détails qui m'ont chiffonnée au cours de ma découverte, si rapide et alléchante fut-elle.

Nous ne rencontrons que des jeunes ados - jusque là tout va bien - mais je regrette le manque de crédibilité apportée à la psychologie des personnages. En effet, ils sont supposés mourir de peur, craindre à tout moment pour leur vie : malgré tout je n'ai pas du tout ressenti d'effroi (si ce n'est au début), de solitude, de terreur (et pourtant il y aurait de quoi). La romance prend une importance beaucoup trop irréaliste qui vient nous faire oublier la situation initiale jusqu'à nous donner l'impression d'être dans les couloirs de la fac ou même dans une cours de récréation. Je n'irais pas jusqu'à dire que la mise en situation est un prétexte à une histoire d'amour de la part de l'auteur, mais on oublie trop souvent ou on est tant les deux protagonistes ont plus l'air de se préoccuper de ne pas avoir l'air ridicule devant l'autre que de survivre.

Les personnages principaux sont relativement attachants, mais certains ne servent tout simplement à rien. Une booktubeuse disait "ne vous attachez pas aux personnages, c'est comme dans Game of Thrones, tout le monde peut mourir" : heu, je dois être complètement insensible car quand l'un d'entre eux a rendu l'âme, il m'a fallu bien deux minutes pour me souvenir de qui c'était, et pour les autres : ils étaient soudainement tellement copieusement décrits que j'avais vu leur mort venir à des kilomètres.

La "modestie" de Charley était légèrement exagérée et pas du tout naturelle.

Mais je pense que la chose qui m'a le plus dérangée dans cette lecture - outre la romance quasi mielleuse - ce sont ces nombreuses questions que l'on se pose continuellement, sans JAMAIS avoir une seule réponse!! Je peux concevoir que c'est une saga et que le tome 2 se nomme "Les secrets de Nil", mais dans toutes les sagas que j'ai pu lire, il y avait au moins un élément qui répondait à mes questions. Ici, aucun questionnement n'est même abordé à la fin du roman : cette dernière est d'ailleurs relativement fermée et nous donne l'impression que la saga pourrait s'arrêter là. Heureusement ça n'est pas le cas, et je pense même que le tome deux aborde de nouveaux protagonistes.


Pour résumer, c'est une lecture en demi teinte que je vous conseille de découvrir si vous n'avez pas peur des différents points faibles cités plus hauts. On ne peut pas lui enlever ça : Lynne Matson sait comment habilement terminer ses chapitres pour nous faire tourner les pages!!!

lundi 25 avril 2016

C'est lundi, que lisez-vous? [32]

Ce que j'ai lu?

J'ai découvert "The Book of Ivy" de Amy Engel qui a été une lecture plus qu'étonnante! Je ne m'attendais pas à être autant prise par cette histoire. J'ai enchaîné avec le tome deux même si je vous avoue que la lecture a été plutôt verticale.


J'ai ensuite lu "La fille de Braises et de Ronces", tomes 1 et 2 de Rae Carson.
Pour être honnête, au début c'était vraiment mal parti, j'avais même envie d'abandonner. Puis, il y a eu un, deux, trois événements qui ont fait que je n'ai plus pu m'en détacher. Si bien que j'ai dévoré le second tome en format kindle.


J'ai lu en un rien de temps la bd "Princesse Sara" qui promet de jolies choses grâce à ses dessins très élégants, féminins et mystérieux!!



Ce que je lis?

Paradise de Simone Elkeles



Ce que je lirai?

"La rose écarlate, tome 2" de Patricia Lyfoung

Et vous? Que lisez-vous??

lundi 18 avril 2016

C'est lundi, que lisez-vous? [31]

Ce que j'ai lu?

J'ai lu "Nos âmes rebelles" de Samantha Bailly. Ce second tome a été encore une fois un coup de coeur, une vraie pépite. Samantha a une écriture tellement juste et véritable, elle sait se mettre à la place de ses personnages comme personne et nous embarque et nous fait vibrer sans avoir besoin de rajouter des éléments extravagants. Lou et Sonia, c'est toi ou moi, on se retrouve forcément chez l'une ou l'autre. Bref, j'attends la suite avec beaucoup d'impatience!!



Ensuite j'ai lu "Immaculée" de Katelyn Detweiler. Ce roman a été lu en une après-midi, sans que je ne me rende compte du temps qui passe. Ce n'est pas un coup de coeur puisque le côté fort égo-centré et le manque de réponses à mes nombreuses questions m'ont fort dérangée, mais j'ai apprécié l'addiction et les messages laissés ça et là. Et pour une fois, malgré la situation, l'héroine ne grinchait et ne pleurait pas trop!!


Ce que je lis

"The book of Ivy" de Amy Engel. Je n'en attends pas grand chose puisque je sais que la romance prend plus de place que l'aspect dystopique ... on verra!!


Ce que je lirai

"La fille de Braise et de Ronces" de Rae Carson.

 Et vous? Que lisez-vous?? 
Bonne semaine à tous!!

mercredi 13 avril 2016

J'aime un condamné à perpétuité américain - Julia Marie Bailey

Editions : Jourdans Pixl
Genre : témoignage, biographie
Nombre de pages : 326
Langue originale : Français

Résumé

"Julia, visiteuse de prison, a consacré une importante partie de sa vie à rencontrer des prisonniers incarcérés dans les couloirs de la mort des pénitenciers du sud des États-Unis. Dans cet ouvrage, elle nous dévoile les dessous d'une exécution, parle de ses rencontres avec les condamnés à mort et du chemin qui l'a conduite à partager sa vie avec un détenu condamné pour un crime qu'il n'a pas commis. L'histoire d'une relation humaine, entre une femme et des condamnés à mort. Elle nous pousse à jeter un autre regard non seulement sur ces hommes, coupables ou non, et sur ceux qui, de partout dans le monde leur viennent en aide, leur tendent la main. Témoignage inédit, relatant la réalité de la prison américaine. Deux points de vue : la vie terrible dans les couloirs de la mort et la vie de ces femmes venant du monde entier, remplissant les hôtels aux alentours des prisons US de haute sécurité, dans le but de rencontrer ces prisonniers. Qui sont-elles ? Pourquoi viennent-elles réellement? Un phénomène peu connu !"

Sources : Livraddict

Avis

 Quand j'ai choisi ce roman parmi les propositions de services presses des éditions Jourdan, j'avais été surtout intriguée par le titre et le sujet. Je ne connais pas grand-chose sur l'histoire de la peine de mort, et à part les écrits de Victor Hugo, je n'avais jamais lu quoique ce soit d'autre sur ce thème. Ma curiosité était donc à son comble avec ce témoignage, malgré la petite appréhension que le style ne me plaise pas ou que ce soit trop académique.

Mon appréhension a été vite chassée puisque dès les premières pages, j'ai été surprise par la plume de l'auteure. Très agréable, fluide, juste, bref une plume de qualité (je suis très difficile à ce sujet ... (tout en sachant que j'ai moi-même une plume très maladroite)).

 Le ton du témoignage est tout de suite très dénonciateur, légèrement moralisateur et  plein de fougue :  Julia Marie Bailey est contre la peine de mort et ne le cache pas, au contraire. J'avais trouvé ce point là assez agaçant dans les premiers chapitres, même si j'étais souvent d'accord avec elle. Heureusement, les anecdotes des rencontres mais aussi de ses longs voyages ont réussi à alléger et varier ce récit qui aurait pu être vite très sombre.

Notre auteure est quelqu'un de profondément humain, avec le coeur sur la main, qui possède une dose d'humour qui n'est pas sans me déplaire. Elle voit le bien chez tout le monde, essaye d'oublier les actes que les prisonniers ont commis - même si souvent d'après elle, et d'après les journaux ils sont innocents. Elle voit l'individu et sa soif de communiquer, plutôt que les actes perpétrés. Elle note à de nombreuses reprises des situations tout à fait surréalistes, des comportements étranges (et pas forcément chez des prisonniers), qui viennent ajouter beaucoup de vie à son récit.

Le titre donne l'impression que le témoignage aborde essentiellement la romance qui s'installe entre ce condamné et cette visiteuse de prison, mais en fait la relation n'est abordée que sur la fin. Je pense que le titre se veut accrocheur pour amener un public assez large à découvrir ce récit - mais je peux me tromper.

L'auteure a subi et subit encore de nombreuses questions relatives à sa démarche, et par ce témoignage sans aucun voyeurisme, elle nous explique comment elle en est arrivée à visiter ces hommes au fin fond du sol américain.

Pour résumer, ce témoignage a été pour moi une riche découverte, et même si j'avoue que je me pose encore beaucoup de questions - l'auteure a délibérément laissé quelques points assez évasifs (ce que je respecte, c'est sa vie privée après tout) - j'aimerais beaucoup en découvrir plus sur le sujet et lire le témoignage laissé par son compagnon! A noter cependant quelques répétitions et redites qui allongent quelque peu certains chapitres.

Et juste par curiosité de musicienne belge, j'aimerais beaucoup savoir dans quelle académie de musique l'auteure a travaillé!